dimanche 17 janvier 2010

Le lisier de porc c'est quoi ?

Le lisier de porc est le mélange liquide des déjections du porc, en clair, un mélange de merde et de pisse.

En élevage sur caillebotis, les porcs sont maintenus dans des bâtiments sur un plancher perméable et les déjections, le lisier donc, s'accumulent dans une fosse en dessous.

Un porc en élevage en produit 3 à 4 litres par jour.



Composition du lisier (lien sur un document technique de l'institut technique du porc 707 ko)

Le lisier contient
-de l'eau 93 %,
-de l'azote, du phosphore et de la potasse : ce sont des éléments minéraux fertilisants , C'est à dire que les plantes s'en servent pour se nourrir, lorsque ces éléments sont en excèdent dans les sols par rapports aux besoins des plantes , ils vont aux rivières et à la mer et provoquent des pollutions graves. La pollution des rivières et de la mer par l'azote et les nitrates qui rends l'eau inconssomable et produit les proliférations d'algues vert sont pour l'essentiel la conséquence des excédents d'azote et de potasse d'origine agricole. (lien sur la pollution de l'eau en général)
- des métaux, principalement du cuivre et du zinc dont l'accumulation dans les sols est une source d'inquiétude à long terme.

- de la matière organique, constituée d'éléments de nourriture non digérés.

Le problème des odeurs .

Les odeurs désagréables du lisier sont produites par la décomposition de matières organiques en l'absence d'oxygène. Lorsque ces matières se décomposent dans un milieu ne contenant pas une quantité suffisante d'oxygène, elles se transforment en divers composés intermédiaires comme des acides organiques, des alcools, des aldéhydes, des sulfures et du méthane au lieu d'aboutir à la forme totalement oxydée (gaz carbonique).

On en a identifié plus de 150 composés rien que dans le lisier de porc.

Dans cet ensemble, l'ammoniac est un des gaz dégageant une odeur caractéristique désagréable avec le sulfure d'hydrogène (H2S), un gaz toxique dégageant une odeur d'oeuf pourri. Des quantités importantes de ces gaz sont émises lorsqu'on agite les réservoirs contenant le lisier; on y retrouve aussi des acides organiques volatils.

Ces odeurs et ces problèmes de dégagements de gaz toxiques ou désagréables se produisent pour toutes les matières organiques qui se décomposent en l'absence d'oxygène ( cas des fosses septiques).


L'ensemble de ces composés majeurs sont émis simultanément à partir des fosses de stockage ou bien lors de l'épandage.



Pourquoi le lisier de porc pose t'il tant de problèmes?


Le porc est un animal élevé par l'homme depuis des temps immémoriaux et par toutes le civilisations sauf celles qui en prohibent la consommation pour motif religieux.

Ses déjections ne sont pas polluantes en soi et peuvent rentrer sans dommage dans les cycles naturels. On ne peut pas être pour les galettes saucisse et contre les cochons .





Les problèmes viennent de l'excédent causé par l'élevage hors-sol.

Contrairement à l'idée reçue; hors sol ne veut pas dire élevé dans un bâtiment mais signifie que la nourriture des animaux n'a pas été intégralement produite sur l'exploitation ou à proximité de l'endroit ou les porcs sont élevés.

Lorsqu'on produit la nourriture sur place dans les champs, il s'établit un équilibre entre les éléments minéraux NPK prélevés dans le sol par les plantes servant à nourrir les animaux et les rejets retournant au sol par les déjections (lisier ou fumier). Il y a parfois même déficit de retour et il faut alors apporter des fertilisants complémentaires.

Lorsque comme c'est le cas actuellement dans de très nombreuses régions de Bretagne, à la fois on apporte trop de fertilisants chimiques et que l'on nourrit les animaux avec de la nourriture importée (soja); alors il est produit plus de NPK et de matières organiques que les sols locaux ne peuvent en supporter.
On est alors en excédent structurel et il s'ensuit les problèmes que l'on connaît.
Par définition l'excédent structurel est insoluble localement.


Il n'y a que deux solutions :

- Diminuer la densité d'élevages en produisant moins d'animaux, ce que le monde agricole dominant refuse absolument, souhaitant même toujours augmenter la production.

- Exporter les excédents hors des zones de production vers des régions qui ne sont pas encore saturées de lisier.



Le lobby agricole productiviste utilise toutes sortes de moyens pour ne pas remettre en cause leur volonté de produire toujours plus.


- Astuces et pressions diverses pour sous estimer la réalité des rejets et ses conséquences.



- Exportations des lisiers vers l'extérieur des zones de production.

- Tour de passe-passe présentés comme modernes et mêmes écologiques pour traiter une partie du problème à grand coups de technologie.


La méthanisation des lisiers.
La méthanisation des lisiers fait partie de ces tours de passe-passe.

Il est vrai que les techniques de méthanisation de la matière organique, sur lesquelles nous reviendrons par la suite, font partie des moyens de valoriser toute sortes de produits que ce soit des déchets (ordures ménagères, eaux usées) où des productions faites spécialement pour cela.

Mais où l'escroquerie est criante c'est lorsque derrière cette méthanisation se cache l'exportation vers l'extérieur des excédents d'azote de phosphore et de potasse et que le vrai projet estd e continuer la croissance de la production de porcs dans les zones déjà saturées.

Les producteurs bretons ont dans le passé tentés de développer des productions industrielles dans le pays de Redon et sont cassés les dents sur la résistance des associations locales, des habitants et des élus.

Aujourd'hui ils reviennent à la charge en voulant exporter autour et dans les marais de Vilaine des excédents de lisier en partie traités et rebaptisés digestats.



Toute cette opération est enrobée dans un baratin pseudo écologique pour gogos, surfant sur la peur du changement climatique et la fin du pétrole.

Il est bien triste et désolant que par manque de vigilance, certains s'y soient localement laissés prendre, ils ne mettront pas longtemps à s'en morde les doigts.














6 commentaires:

  1. le jour où vous aurez faim, il y aura du changement.

    RépondreSupprimer
  2. si on nepeut pas enfouir plus de 170 kgs azote hectare dans 1 m" de lisier de porcs combien y en a t il ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ,
    Mon nom est Michel,
    Vous vous intéressez aux animaux de ferme !!!
    Permettez-moi de vous présenter mes belles créations de boîtes aux lettres décoratives !!

    Modèles : chiens, chats, chevaux, animaux de fermes, animaux sauvages, oiseaux, véhicules, poissons, snoopy.

    Des boîtes aux lettres qui reflètent la personnalitée de votre demeure.

    Site web : http://pages.globetrotter.net/miche/index.html

    http://www.boitesdeco.com/

    RépondreSupprimer
  4. un produit le lmt de chez tonyx permet de supprimer l odeur du lizier de porc et le et transformer en un fertilisant non polluant pourquoi le milieu des professionnels de l agriculture le rejettent je connait quelque eleveur qui l utilisent s est impressionnant

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour; je connais de magnifiques ruisseaux a truites complètement désertés a cause du lisier de porc. Et tout ça a cause des paysans qui sont des pollueurs et le mot n'est pas assez fort. Pire certains multiplient les doses autorisées d'insecticide par 100 (j'en connais) et les abeilles crèvent ou vont s'installer en ville dans les parcs et jardins public. Je suis pêcheur et la carte a l'année vaut 99 euros. J'ai arrêté de pêcher les ruisseaux. Respectueusement.

    RépondreSupprimer
  6. bonjour je fait parti d une société qui se nomme tonyx nous avons mit au point un produit qui contrôle la bacterie et de ce fait supprime les odeurs et transforme le lisier en engrais non polluant.
    on a aussi de bon resultat sur les porcs car leurs états de sante s ameliore de facon considerable.
    je sais que le modele de procherie industriel est critable mais il ainsi , mais ce que j ai dut mal a comprendre c est pourquoi les éleveurs ne voient pas l intérét de traiter les lisiers avec ce genre de produit.

    RépondreSupprimer